Quel est le moment adéquat pour se séparer d’un gérant qui sous-performe ?

La plupart, sinon tous les investisseurs institutionnels se sont posés cette question au moins une fois. Il est difficile de garder, dans sa liste de gestionnaires, un gérant qui sous-performe déjà depuis plusieurs trimestres en dépit de toutes les assurances que celui-ci peut mettre en avant pour expliquer pourquoi les choses sont sur le point de s’inverser.

De plus, selon une croyance populaire, c’est une fois que vous aurez décidé de vous en séparer que leurs performances vont recommencer à décoller. Dès lors, comment peut-on prendre cette décision de manière la plus objective possible?

Il est possible d’utiliser des méthodes quantitatives pour déterminer si le gérant a simplement une mauvaise passe ou si cela est dû à une raison plus profonde.

bfinance a développé des techniques statistiques d’aide à la décision pour savoir si un gérant est simplement dans une série de pertes cycliques ou si c’est plutôt son processus d’investissement qui est en cause.

Cette analyse, combinée à une analyse qualitative actualisée du gérant en question, est particulièrement efficace pour décider s’il faut garder, ou non, le gérant sous-performant dans le dispositif.